Hypnose Annecy Sébastien Fittere

Indication thérapeutique

L'hypnose périnatal pour la femme enceinte

Accompagnement avant, pendant et après l’accouchement

Pourquoi l’hypnose ?

L’hypnose est une technique qui permet de travailler sur ses émotions, ses sensations et son corps. C’est un état modifié de conscience dans lequel la patiente a accès à ses ressources insoupçonnées qui lui permettent de résoudre certains problèmes en reprenant le contrôle de ses propres sensations. Tout cela grâce à une relation de confiance primordiale avec le professionnel qu’elle aura choisi qui utilisera les techniques hypnotiques appropriées (visualisation, pensées positives, etc.). Une possibilité qui s’accorde parfaitement avec la période de bouleversements qu’est la grossesse. L’hypnose va contribuer à la création du lien avec le bébé et permettra une meilleure approche de l’accouchement.

A quel moment ?

Avant, pendant et après la grossesse…

Le champ d’action de l’hypnose est très large et peut intervenir dans plusieurs situations de blocages, tant psychologiques que physiques. L’accompagnement est personnalisé et dépend des besoins identifiés. Une première séance, quand la patiente en ressent le besoin, permettra d’établir avec elle ses attentes, ses blocages, ses besoins au cours d’un premier entretien. Et de travailler sur un parcours d’hypnothérapie qui pourra l’aider. Le but de ces séances est de réapprendre la confiance en soi et la confiance en son corps.

Dès le projet de conception

Parfois le projet de conception ne se passe pas aussi facilement qu’attendu sans raison médicale identifiée. Pourquoi un projet de bébé fonctionne-t-il rapidement chez certains et met beaucoup plus de temps chez d’autres ? La science ne peut pas forcément répondre à cette question. L’hypnose peut permettre d’augmenter les chances de conception. En permettant un lâcher-prise, en déverrouillant des blocages l’hypnose peut aider à la procréation. Au cours du parcours éprouvant de PMA (procréation médicalement assistée) aussi, l’hypnose peut accompagner les femmes. Il est établi que l’hypnose peut aider à une augmentation du résultat de 33% selon une étude parue en 2006.
L’hypnose se pratique déjà dans des centres d’assistance médicale à la procréation (AMP) en Suisse, en Autriche et en Allemagne. Une étude parue dans la revue médicale « Fertility Sterility » démontre un meilleur taux d’implantation des embryons chez les patientes ayant recours à l’hypnose lors de leur transfert d’embryon(s) versus une population n’ayant pas recours à cette technique (taux d’implantation par patiente de 28% versus 14% et de grossesse de 58,4% vs 30,2%). Cela s’explique par une diminution du stress avec pour conséquence une réduction de l’activité utérine.

Parfois, le problème pour faire un bébé se trouve tout simplement dans l’acte sexuel en lui-même. Certaines femmes et certains hommes peuvent éprouver des blocages lors de leurs rapports sexuels, qui peuvent se fluidifier grâce à une rencontre avec l’hypnothérapeute. Ils peuvent également être consultés dans certains cas de dysfonctionnements sexuels ponctuels.

L’hypnose en étant enceinte : lutter contre les maux de la grossesse

La pratique de l’hypnose peut également permettre à la femme enceinte de mieux gérer les maux de la grossesse qui lui gâchent le quotidien et peuvent même devenir handicapants.
Pour arrêter le tabac. Pour les femmes qui fument, la grossesse est l’occasion d’arrêter la cigarette, une décision saine qui n’est pour autant pas facile à réaliser. L’hypnose aide dans ce cas à passer le cap.
Pour se relaxer. L’hypnose permet à la femme de prendre du recul et l’invite à un retour à soi. Elle peut également lui permettre de retrouver son calme en cas d’insomnies.
Contre les maux de la grossesse. Nausées, fatigue, reflux œsophagien, etc. Dès le premier trimestre de grossesse, l’hypnose peut également aider la femme enceinte à surmonter les différents maux qui apparaissent .

Pour préparer l’accouchement

L’accouchement reste un inconnu qui peut faire peur, la relation avec le corps a changé. L’hypnose est un allié pour reprendre confiance dans ses capacités, dans les capacités de son corps. Elle permet aussi d’aborder les peurs liées à l’accouchement, les phobies.
L’hypnose est maintenant bien connue pour ses effets analgésiques. La gestion de la douleur est ainsi un autre apport à l’accompagnement de patiente.

Après l’accouchement

Pour perdre du poids et retrouver une silhouette appréciée par la patiente. Parfois, la simple volonté ne suffit pas. Pour optimiser le résultat minceur, l’hypnose stimule la motivation et permet à la personne de modifier facilement et sans stress ni frustrations, ses comportements alimentaires et atteindre l’objectif souhaité.

Le Baby Blues

Après l’accouchement, certaines femmes vivent un état dépressif appelé dépression post-partum. Chercher l’origine de ce mal-être et installer une dynamique positive permettent de passer ce cap difficile à vivre à un moment où l’accueil de l’enfant devrait être source de joie.

Pour certains troubles chez l’enfant

Les enfants aussi ont leurs difficultés et défis à relever. Certains parents consultent ainsi lorsque leur petit suce toujours son pouce, lors de pipis au lit fréquents, en cas de cauchemars, pour des phobies enfantines en tout genre, en cas de terreurs scolaires ou de blocages pour des prises de parole en classe par exemple. Pour les grandes étapes comme les examens et concours aussi.

Pratiquer l’autohypnose

L’objectif est votre autonomie et l’apprentissage de la pratique de l’autohypnose est l’outil qui vous permettra d’atteindre cet objectif. Se faire confiance et gérer ses émotions et son corps. C’est à vous de vous entraîner pour maîtriser les techniques abordées en séances.

Ressources documentaires :

  • Apport de l’hypnose durant la grossesse et l’accouchement, mémoire de l’école de sages-femmes de Clermont-Ferrand, 2019.
  • Référence: Levitas E et al. Impact of hypnosis during embryo transfer on the outcome of in vitro fertilization-embryo transfer: a case-control study. Fertility Sterility May 2006; vol.85 (5), 1404-8.
  • « Vivre pleinement ma grossesse avec l’hypnose : avant, pendant, après ! (2018) » de Jean-Henry Daniel, sage-femme et hypnothérapeute sur Paris.

L'hypnothérapie ne remplace en aucun cas le suivi de grossesse par un professionnel de santé.

Autres indications thérapeutiques

L'hypnose pour traiter la dépression

Gestion des émotions

Se libérer des émotions par l’Hypnose Gestion des émotions, deuil, dépression. Les émotions sont produites par notre inconscient et surviennent suite à notre interprétation d’un

Lire la suite »
Hypnose contre la douleur, la migraine

Douleurs chroniques

Soulager les douleurs avec l’hypnose Douleur,  migraine et maladies chroniques La douleur est une expérience complexe comprenant des caractéristiques tant sensorielles, qu’émotionnelles, cognitives et motivationnelles.Elle

Lire la suite »
Arrêter de fumer avec l'hypnose

Arrêter de fumer

Arrêter de fumer avec l’hypnose Les Addictions Quelles que soit le comportement ou la substance : lorsque le besoin l’emporte sur le désir, lorsque la

Lire la suite »